31/03/2009

Le cinquième risque reporté sine die

"Il est certain que la crise économique amène à s'interroger sur le financement du dispositif", déclarait ce matin Valérie Létard, secrétaire d'Etat à la Solidarité, en évoquant la création d'un cinquième risque destiné à financer la perte de l'autonomie. Brice Hortefeux, ministre du Travail, ne disait pas autre chose en février dernier. De quoi inquiéter associations de personnes âgées et handicapées.

Pire: ce projet de loi, qui devait initialement être présenté en 2008, puis en 2009, n'a plus le moindre calendrier. Il fait, a dit Valérie Létard, l'objet "d'arbitrages". Comprendre, probablement : ça n'est pas la priorité gouvernementale du moment.

Une confirmation toutefois: la solidarité nationale ne le financera qu'en partie. Dans quelle mesure ? "Trouver une voie moyenne entre les assurances et la solidarité nationale, voilà ce qui va faire l'objet du débat", selon la secrétaire d'Etat.

(source faireface.fr)

Les commentaires sont fermés.